top of page
  • Lunelopo

MIES

Dernière mise à jour : 11 mai 2022

Cette bande dessinée est disponible depuis le 27 avril 2022


L'auteur est Agustin FERRER Édition : NOUVEAU MONDE Catégorie : BD D'AVENTURE PRIX : 22€

Ludwig Mies van der Rohe (1886-1969) est l'une des figures les plus importantes de l'architecture moderne.

Il est déjà mondialement reconnu lorsqu'il prend la direction du Bauhaus en 1930. Mais, dès juillet 1933, l'école d'avant-garde est fermée à la demande du parti national-socialiste. Mies fera tout pour maintenir son école ouverte et pour rester travailler dans son pays, malgré l'arrivée d'Hitler au pouvoir.


Il n'émigre aux Etats-Unis qu'en 1938 où il poursuit sa carrière d'architecte avec succès. Dans les années 1960, il obtient la commande de la Neue National Galerie à Berlin.


Agustín Ferrer Casas imagine les échanges entre Mies et son petit-fils à l'occasion du vol qui les mène vers ce chantier.

Une aventure pendant la période où Hitler arrive au pouvoir.

L'architecte se remémore les souvenirs d'une vie intense et complexe, marquée par l'ambition de construire, ainsi qu'un événement qu'il ne peut oublier et qu'il a toujours gardé secret.


On se trouve face à une BD officiellement d'Aventure ; mais c'est, selon moi, un mélange d'aventure et de documentaire. En effet, on suit les mémoires d'un Architecte, et pas n'importe lequel, Ludwig Mies van der Rohe.


Cette BD retrace donc sa vie en forme d'aventure. Le sujet est intéressant et on apprend pas mal de chose du point de vue d'un homme qui a pu travailler pendant la seconde guerre mondiale. Car oui, on pouvait travailler en Allemagne Nazie sans pourtant être politiser ; enfin c'est ce que cet architecte peine à expliquer à son petit fils.


C'est donc dans la peau du lecteur mais aussi un peu du petit fils que l'on se met. Entre anecdotes, histoires sympathiques, moment de doute, d'amour, de vie de couple et de violence, on suit la vie de cet architecte, de sa jeunesse à sa fin.

C'est détaillé ; très détaillé. En revanche, on peine parfois à suivre. Non pas parce que c'est compliqué, non, pas du tout.

Mais parce que le récit s'attarde parfois sur des points bien trop longtemps. C'est dommage, on perd l'envie au fil des pages alors que le sujet est vraiment excellent.


Quant aux dessins, ils arrivent parfaitement à nous mettre dans l'ambiance passée. C'est jolie, bien fait. Que ce soit les personnages dont on arrive à comprendre la joie ou l'agacement en un instant ou les lieux parfaitement retranscrits, il y a un véritable travail graphique poussé et réussit !

Notes et conclusion

Ça sera un 3,5/6 pour l'histoire, 5/6 pour les dessins. Pour tout le reste, originalité, humour et feeling de la BD, ça sera un 5/8 ! Avec un 13,5/20, malheureusement, on s'attarde, selon moi, bien trop sur des choses qui n'ont pas besoin d'autant d'explication ou de démonstration.


C'est vraiment dommage car le sujet, comme dit plus haut, est excellent. J'ai faillis mettre 4/6 pour l'histoire ; mais ce trop plein de texte à des moments inutiles risque, selon moi, de fatiguer les lecteurs les moins aguerris.

Les dessins viennent rehausser le tout car oui, ils sont excellents !


Si vous êtes fan de cette période de l'histoire, alors cette BD qui parle d'un sujet non militaire ( qui est rare quand on parle de cette période historique ) est faite pour vous. Le cas contraire, vous n'irez sans doute pas jusqu'au bout.



Comments


Me concernant

VlAclUP (1).jpg

Amateur d'histoire, de géographie, de jeux vidéo mais aussi de littérature, qu'elle soit traditionnelle ou plus contemporaine via, par exemple, les bandes-dessinées, j'avais env....

Posts Archive

bottom of page