top of page
  • Lunelopo

APRÈS LE 13 NOVEMBRE

Dernière mise à jour : 18 oct. 2022

Cette bande dessinée est disponible depuis le 12 octobre 2022


L'auteur est Davy MOURIER, Sophie PARRA et GERY Édition : DELCOURT Catégorie : BD DOCUMENTAIRE / ROMAN GRAPHIQUE Nombre de pages : 128 PRIX : 15,95€
HISTOIRE COMPLÈTE
 

RÉSUMÉ OFFICIEL


Sophie était heureuse sans le savoir.


Le 13 novembre, elle est allée au Bataclan et sa vie a basculé. Elle a survécu, malgré les deux balles qu'elle a prises dans le corps...


Comment retrouver le goût de vivre ? Sophie part en quête de son bonheur perdu.

 


13 novembre 2015 : reposez en paix
 

LA REVIEW DE LUNELOPO



Le 13 novembre 2015 restera sans aucun doute comme l'une des pires journées que la France a connue de ce 21ème siècle jusqu'à présent.


Une salle de spectacle, des hommes, des femmes, des jeunes, des moins jeunes qui étaient venus pour danser, chanter, rigoler, s'amuser et prendre du bon temps.

Et le destin aussi sombre que le néant en a décidé autrement en mettant, sur le chemin de ces victimes, des terroristes.


Ici, on suit Sophie et son 13 novembre. Elle était contente d'aller au concert. Les 40 premières minute de celui-ci étaient d'ailleurs tout à fait sympas. Et puis le cataclysme. L'impassable. L'innommable. Des dizaines et des dizaines de personnes tuées, fauchées, exécutées sur l'autel de la barbarie.


Sophie, elle, si elle échappe à la mort, elle n'échappe malheureusement pas aux balles. 2 pour êtres précis. 2 balles qui vont changer à tout jamais sa vie.

Sophie prend le temps, malgré le fait qu'elle ait dû raconter les évènements des dizaines de fois, de parler de son parcours dans ce roman graphique.


De la salle du Bataclan, en passant par la fuite, l'hôpital puis la reconstruction. Reconstruction difficile physiquement mais aussi et surtout psychologiquement.


Elle tremble, fait des cauchemars, ne dort pas.. elle souffre. Des psychologues qui ne semblent pas vraiment prendre en considération son traumatisme, plus inquiets de savoir si la sécu va les payer rapidement ou non.


L'enfer du Bataclan semble la poursuivre dans ce qui s'apparente à de la survie post attentats. On ne l'aide pas.


Tout le monde semble dépassé quand on aborde le sujet. Et puis il y a aussi ce sentiment de culpabilité ; pourquoi est-elle vivante alors que tant d'autres sont morts ?


Quant aux personnes qu'elle doit rencontrer, entre médecins, psy, expert, policier, avocat et j'en passe, là aussi, personne ne semble lui faciliter la tâche jusqu'à même mettre sa parole en doute.

En quelques lignes on se met à détester certains personnages surtout que ce qui est relaté dans ce roman graphique est vrai.


Comment de telles personnes peuvent dire des choses aussi absurdes, si méchantes, sans sourciller et sans se dire qu'en fasse on a une personne complètement traumatiser ?!

Elle qui s'est pris deux balles, qui a vu des gens se faire tuer devant elle dont un se faire tout simplement exécuter. Son dernier regard était pour elle, Sophie.


Un récit percutant, noir et douloureux qui retrace la vie et la survie de Sophie, allant de ce 13 novembre 2015 jusqu'au moment où elle décide de déménager, quelques années après, après avoir été indemnisée.


C'est fort, lourd et on ressent toute la détresse de Sophie dans les différents dialogues et interactions.

Les dessins sont explicites, frappants et nous plongent dans une tragédie que rien ni personne ne fera oublier.


Et que ce soit le côté brutal et inhumain de l'attaque terroriste ou le côté brutal et inhumain des démarches administratives et de la survie de Sophie, ce roman graphique nous plonge dans un moment presque suspendu dans lequel tout semble s'arrêter ; dans lequel en l'espace de quelques secondes tout bascule et où rien ne reviendra à l'équilibre.


Une BD sans concessions sur un évènement qui aura marqué à tout jamais la France.

 
Notes et conclusion

Ça sera un 7/7,5 pour les textes, l'histoire et le récit, 6/7,5 pour les dessins. Pour tout le reste, originalité, humour et feeling de la BD, ça sera un 3/5 ! Avec un 16/20, cette BD nous embarque dans un moment très sombre dont on peine à imaginer la douleur d'une telle attaque.


Sophie s'accroche, sa famille est là pour elle mais Sophie ne semble parfois pas présente pour elle-même. Un traumatisme dont les séquelles se manifesteront toujours de façon plus ou moins importante.

Une attaque meurtrière dans laquelle les victimes et familles de victimes resteront liées à vie et dans laquelle, nous, lecteurs, on peut arriver à entrevoir ce qu'est l'enfer.


Fluctuat nec mergitur




Komentarze


Me concernant

VlAclUP (1).jpg

Amateur d'histoire, de géographie, de jeux vidéo mais aussi de littérature, qu'elle soit traditionnelle ou plus contemporaine via, par exemple, les bandes-dessinées, j'avais env....

Posts Archive

bottom of page