top of page
  • Lunelopo

FINGER GUNS

Dernière mise à jour : 19 oct. 2022

Cette bande dessinée est disponible depuis le 26 août 2022


L'auteur est Justin RICHARDS, Benjamin VIETTE et Jen HICKMAN Édition : KOMICS INITIATIVE Catégorie : BD / COMICS SUPER-HÉROS Nombre de pages : 144 PRIX : 17€
HISTOIRE COMPLÈTE
 

RÉSUMÉ OFFICIEL


Wes et Sadie ont tous les problèmes habituels des adolescents. Des problèmes à la maison. Des problèmes à l'école. La capacité de manipuler les émotions des autres en tirant avec des pistolets à doigts... OK, d'accord, celui-là est peut-être inhabituel.


Mais qu'est-ce qui pourrait mal tourner ? Il s'avère que tout.


TOUT LE MONDE SAIT QUE LES ADOLESCENTS NE PEUVENT PAS CONTRÔLER LEURS ÉMOTIONS. ALORS QUE SE PASSE-T-IL QUAND ILS PEUVENT MANIPULER LES ÉMOTIONS DES AUTRES ?


Deux adolescents perturbés découvrent qu'ils peuvent manipuler les émotions en tirant avec des pistolets faits avec leurs doigts. Il y aura des rires. Il y aura des larmes. Il y aura des sentiments adolescents inconfortables et de l'angoisse.


Oh oui... et du chaos. Tellement de chaos.

 

Haut les mains ! Rigole ! J'ai dis rigole !
 

LA REVIEW DE LUNELOPO


Cette BD, qui se rapproche beaucoup plus du format comics que de la BD d'ailleurs, est sortie depuis le 26/08 ; seulement, ce n'est que bien après que je l'ai vu en boutique. Vers le 05/09 ou 06/09. Raison ? Peu d'édition et rupture. D'ailleurs, je ne vois même pas l'album sur le site de l'éditeur. Étrange... Mais passons au comics en lui même. Dans ce comics, nous avons deux protagonistes adolescents ; Sadie, une jeune fille de 13 ans qui subit, malheureusement, des violences domestiques ( un sujet qui n'est pas énormément abordé alors qu'il touche des milliers de personnes ). Un papa violent et une maman qui ne semble pas avoir de papiers en règles.


Notre deuxième personnage, Wes, est un adolescent de 13 ans. Lui souffre plutôt du manque de ses parents. Sa maman est décédée alors qu'il n'avait que 5 ans. Il n'a donc plus que son père qui est souvent, très souvent en déplacement pour le boulot. Le papa se noie dans le travail depuis le décès de sa compagne. La fille souffre donc d'un papa violent et Wes d'un papa absent. Sans oublier tout les tracas, plus ou moins importants des adolescents.


Voilà que Wes, un peu par hasard, découvre qu'il est doté d'un pouvoir bien curieux : la possibilité d'influer sur les émotions des gens, rien qu'en formant un pistolet avec ses doigts et en les visant.

D'ailleurs, dans le début de l'album, sur plusieurs pages, Wes prend un malin plaisir à jouer avec ce pouvoir.


Un monsieur énervé ? Hop, visé, touché, il est tout calme et même amical ! Un petit toutou tout gentil ? Hop, visé, touché, il mort avec ses petites dents les doigts de son maître !


C'est rigolo, plutôt ludique et, au final, à défaut de changer le monde, l'instant présent est plus joyeux.

À un moment, Sadie le voit faire, vient à sa rencontre et lui dit de faire attention !

Car oui, Sadie, elle aussi à sa pouvoir ! Elle pensait être la seule et voilà qu'elle trouve quelqu'un avec qui en parler, Wes.

Seulement le côté amusant laisse vite place à la réalité plus sombre ; le papa de Sadie est de plus en plus violent.

Et si, jusqu'ici, Sadie a toujours réussi à calmer le papa avec son pouvoir, il semblerait qu'avec le temps, il soit devenu immunisé !

Plus moyen de le calmer et c'est sa vie et la vie de sa maman qui est en danger.


Commence alors une aventure entre ces deux adolescents, une aventure placée sous le signe de l'amitié et de la confiance afin, dans la mesure du possible, de se soutenir et se venir en aide.


L'histoire est vraiment sympa car elle aborde des sujets que l'on ne voit pas si souvent. Les violences domestiques sont un véritable cauchemar pour les familles, que ce soit pour les enfants, ados et parents.


Le côté super pouvoir sans entrer dans l'extravaguant est aussi bien amené. Le récit est très dynamique ! Au début ça enchaine sans se soucier des conséquences puis on alterne avec des moments de calmes afin de développer le récit. C'est assez complet, détaillé et précis sur de nombreux points.

On est embarqué avec ces deux adolescents et l'auteur arrive à trouver le bon compromis entre action et dialogue, entre extraordinaire et simplicité.


C'est très bien raconté et les dessins nous plongent avec brio dans cette histoire aux émotions bien présentes !

Le trait est appuyé, les couleurs parfaitement choisies et les expressions du visage sont elles aussi très bien représentées.


Un album qui sort donc des sentiers battus, tant sur l'histoire, le récit ou les dessins ; tout est très bien amené, avec des thèmes sombres, brutaux mais tristement au goût du jour et des dessins très bien réalisés.


Les ados sont représentés avec justesse et on ne tombe pas dans le classique "ados idiot fainéants vulgaire cul téléphone les adultes sont cons". Une vraie surprise qui, selon l'auteur, peut laisser entrevoir une suite !

 
Notes et conclusion

Ça sera un 7/7,5 pour les textes, l'histoire et le récit, 6,5/7,5 pour les dessins. Pour tout le reste, originalité, humour et feeling de la BD, ça sera un 3,5/5 ! Avec un 17/20, Finger Guns est LE comics de cette fin d'été !


Une histoire solide, une approche de sujet sombre et violent parfaitement maitrisée, un récit dynamique mais qui prend le temps, tout au long de l'album, de s'attarder sur telle ou telle chose importante et des dessins en parfaits adéquations avec ce que l'on nous raconte.


L'ambiance est excellente et même si, à la base, l'album a été écrit en histoire complète, on apprend à la fin de l'album ( dans une petite interview ) que l'auteur pourrait, dans le futur, développer une suite. Ce qui serait vraiment cool !


En tout cas, suite ou pas, je vous conseille vraiment cette BD au format comics !



Commenti


Me concernant

VlAclUP (1).jpg

Amateur d'histoire, de géographie, de jeux vidéo mais aussi de littérature, qu'elle soit traditionnelle ou plus contemporaine via, par exemple, les bandes-dessinées, j'avais env....

Posts Archive

bottom of page