top of page
  • Lunelopo

L'ABOMINATION DE DUNWICH

Dernière mise à jour : 21 oct. 2022

Cette bande dessinée est disponible depuis le 05 octobre 2022


L'auteur est François BARANGER Édition : BRAGELONNE Catégorie : BD FANTASTIQUE Nombre de pages : 64 GRAND FORMAT PLEINE PAGE PRIX : 32,95€
HISTOIRE COMPLÈTE
 

RÉSUMÉ OFFICIEL


L'horreur à Dunwich proprement dite se manifesta entre la fête de la Moisson et l'équinoxe de 1928.

Le docteur Armitage fut l'un des témoins de son abominable prologue.


À Dunwich, village reculé du Massachusetts, perdu dans les profondeurs d'une campagne inhospitalière aux vallons obscurs envahis de ronces, les anciennes histoires de sorcières sont encore vivaces et d'étranges bruits souterrains résonnent parfois sous les collines surmontées de mystérieux cercles de pierres.


Dans une ferme isolée de la région, Lavinia Whateley, albinos simple d'esprit, met au monde un enfant, Wilbur, dont le père est inconnu. Le vieux Whateley, le père de Lavinia, élève Wilbur en suscitant la méfiance des habitants des environs, effrayés par la vitesse de croissance de l'enfant et son faciès repoussant.


Depuis toujours, des rumeurs de sorcellerie courent sur le compte du vieux Whateley et, après sa mort, Wilbur, une fois adulte, semble décidé à accroître les connaissances impies qu'il lui a transmises.

Dans ce but, il se rend à l'université Miskatonic d'Arkham afin d'y emprunter l'exemplaire du sinistre Necronomicon en leur possession. Le professeur Armitage, comprenant les intentions malveillantes de son visiteur, refuse d'accéder à sa requête.


Déterminé à s'emparer de l'ouvrage, Wilbur va tenter d'entrer de nuit, par effraction, dans la bibliothèque, déclenchant une série d'événements tragiques...

 


Impénétrables et végétation hostile, du Lovecraft comme on aime !
 

LA REVIEW DE LUNELOPO



Si vous êtes amateur/amatrice de Lovecraft, l'œuvre "L'Abomination de Dunwich" n'est alors pas inconnue pour vous.


Wilbur est né à Dunwich et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il baigne vite, très vite dans le côté sombre de la vie. Un enrôlement au près de son grand-père, un genre de sorcier qui pratique les arts occultes.


Ici, je ne parlerai pas vraiment de l'histoire et du récit. Cette nouvelle de Lovecraft ne date pas d'hier et ici, ce qui fait principalement la nouveauté, c'est bien ce design et ces planches géantes qu'a décidé d'adopter François Baranger.


Les dessins nous poussent et nous embarquent dans une ambiance glaçante ! Une atmosphère inquiétante à souhait, oppressante au possible, c'est tout simplement à couper le souffle !


Des détails d'une précision complètement hallucinante, des jeux d'ombres et de lumières qui mettent en valeur ces scènes absolument magnifiques, tout ici est dantesque !


Un talent monstrueux, un travail absolument incroyable, on ici face à des planches somptueuses et magistrales !


Cet objet est une véritable œuvre à lui tout seul que je vous conseille d'avoir dans votre collection ! C'est gran-diose !

 
Notes et conclusion

Ça sera un 6,5/7,5 pour les textes, l'histoire et le récit, 10/7,5 pour les dessins. Pour tout le reste, originalité, humour et feeling de la BD, ça sera un 4,5/5 ! Avec un 21/20, cet album vient de casser le compteur des notes, principalement en raison de la note dessin.


C'est sublime et que l'on aime l'univers Lovecraft ou non, ces planches vous embarquent dans une ambiance de dingue.

Un album à l'architecture graphique merveilleuse que vous devez avoir absolument chez vous !




Comments


Me concernant

VlAclUP (1).jpg

Amateur d'histoire, de géographie, de jeux vidéo mais aussi de littérature, qu'elle soit traditionnelle ou plus contemporaine via, par exemple, les bandes-dessinées, j'avais env....

Posts Archive

bottom of page