top of page
  • Lunelopo

LOCUST

Dernière mise à jour : 2 nov. 2022

Cette bande dessinée est disponible depuis le 21 octobre 2022


L'auteur est Massimo ROSI et Alex NIETO Édition : KOMICS INITIATIVE Catégorie : BD FANTASTIQUE Nombre de pages : 240 PRIX : 28€
HISTOIRE COMPLÈTE ( possible suite, à confirmer )
 

RÉSUMÉ OFFICIEL


Une terrible maladie se répand sur toute la surface du globe.

Les humains se transforment en insecte géant.


Max, un ancien pêcheur, tente de survivre dans ce nouveau monde. Si les bestioles sont de sérieuses menaces, d'autres survivants le sont tout autant, si ce n'est plus.


Un jour, Max trouve une petite fille handicapée, cible d'une secte fanatique. Il décide alors de la sauver.


Avec son univers impitoyable, Locust se présente comme un récit haletant sur fond de critique des extrêmes.

 


Non, ce n'est pas le coronavirus.
 

LA REVIEW DE LUNELOPO



Alors alors alors, que penser de ce comics. Sortie d'abord en V.O le voilà arrivé, chez nous, en VF.

L'album est épais, 240 pages.


Lorsque je l'ai acheté, mon libraire m'a demandé : Vous connaissez "The Last Of Us" ? Et très franchement, après avoir lu ce comics, je comprends mieux sa question.


On est effectivement dans ce qui pourrait se rapprocher du jeu The Last Of Us. Alors bien sûr, ça reste différent ; mais on y trouve des similitudes.


Après, je vous l'accorde, dès qu'on parle d'apo et d'humain qui n'ont plus rien d'humain, les scénarios peuvent se rejoindre, c'est assez classique.


Ici, les humains semblent se transformer en sauterelles. Alors pas la petite sauterelle que l'on connaît. Non, là, elle vous prend à la gorge et ne vous lâche plus ! Elles ont faim et les humais sont leur repas !


L'histoire est plutôt bonne, détaillée, précise sur de nombreux faits ce qui nous permet d'être dès le début plongé dans l'univers de cet album.

2 années se sont écoulées depuis l'apparition du virus et le monde s'est transformé en un genre de survival 100% du temps, avec des groupes d'humains survivants qui se forment à droite et à gauche.


Et entre ceux qui évitent le combat à tout prix, ceux qui ouvrent le feu au moindre bruit, ceux qui ne voient que par la religion et enfin ceux qui se disent qu'il y a moyen de devenir le chef de tous ces humains, on fait la rencontre de personnages très diversifiés.


Diversifiés dans leur façon d'agir, de parler et d'avoir des interactions avec le monde de manière générale.


Le récit quant à lui est bon, rythmé et très (trop ?) détaillé. Je vais revenir sur le "trop" un peu plus bas.

Le récit switch constamment de période ; on a quelques pages dans notre époque actuelle puis on switch sur des passages d'il y a 2 ans ( début épidémie ) puis le récit reswitche de nouveau sur le monde actuel etc...

Franchement, c'est bien fait. On ne s'y perd pas et ça nous permet de suivre l'évolution de l'humanité face à ce virus.


En revanche, et c'est là le fameux "trop", je trouve que l'on prend parfois beaucoup trop de temps sur certains aspects.

On peut facilement perdre 4 - 5 pages sur une interaction religieuse, 4-5 pages sur un dialogue qui n'a pas d'importance réelle et, au final, le fait d'avoir voulu aller en profondeur nous fait perdre le rythme.


Le fait d'avoir voulu trop détailler nous laisse parfois dans une situation où on se demande quand l'action en cours va se terminer tant elle n'apporte pas de vraie plus-value à l'histoire. Et c'est dommage parce que l'histoire est vraiment bonne et c'est ici le récit qui patine un peu. 30 pages de moins auraient sans doute été parfaits.


Les dessins sont très bons, le trait est tantôt fin tantôt appuyé et permet de mettre en valeur les décors, les personnages et lieux souvent sombres dans lesquels nous nous retrouvons.

Les expressions des visages sont au poil, et les détails apportés aux créatures sont super efficaces !


Cependant, on se retrouve souvent avec des personnes qui, visuellement, se ressemblent ! C'est handicapant car parfois on est même à se demander qui est qui.

Là aussi le récit aurait pu apporter un petit indice contextuel qui nous aurait permis de ne pas nous tromper.


Au final, ce comics a une très bonne histoire, un récit correct mais qui perd en rythme à cause de sujets sans importance, trop souvent développés, et des dessins là aussi vraiment bon mais qui manquent parfois de précision au point où l'on a parfois du mal à différencier les personnes que l'on a devant nous.

 
Notes et conclusion

Ça sera un 4,5/7,5 pour les textes, l'histoire et le récit, 5,5/7,5 pour les dessins. Pour tout le reste, originalité, humour et feeling de la BD, ça sera un 3/5 ! Avec un 13/20, ce comics est donc en demi-teinte.


Autant l'histoire est parfaitement maitrisée autant le récit perd souvent en rythme. Des dessins qui manquent de précision.

C'est une BD / Comics qui plaira sans aucun doute à tous les amateurs du genre post apo mais qui risque de décevoir les autres.





Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page