top of page
  • Lunelopo

SATURNINE

Dernière mise à jour : 20 août 2022

Cette bande dessinée est disponible depuis le 19 août 2022


L'auteur est Alex BALADI Édition : ATRABILE Catégorie : BD INDÉ PRIX : 26€
HISTOIRE COMPLÈTE

Un couffin, porté par les vagues du Pacifique, vient s'échouer sur une île.

Là, des singes au pelage rouge recueille la toute petite fille et vont alors l'élever comme l'une des leurs.


Les années passent, et la jeune fille à la tignasse rousse grandit, consciente quelque part de sa différence. Par un concours de circonstances qui doit autant à l'accident qu'au coup du sort, elle se retrouvera à nouveau portée par les flots, jusqu'à rencontrer un navire, qui sera pour elle une première confrontation avec « les hommes » et la civilisation...


C'est en s'intéressant à Tarzan que Baladi va découvrir un prédécesseur français et méconnu au « seigneur de la jungle », à savoir Saturnin Farandoul, créé en 1879 par Albert Robida.


Puis c'est en jouant mentalement avec l'idée d'adapter le livre que Baladi aura l'idée de transformer Saturnin en Saturnine et de placer l'action sur l'île aux singes qui servait déjà de décor à son Robinson Suisse.


Et tout comme dans Robinson Suisse, Baladi va dans Saturnine multiplier les techniques (crayon, peinture, collage) mais également jouer avec le genre (ici dans tous les sens du terme) pour créer une bande dessinée d'aventure ouvertement politique, qui évoque aussi bien Edgar Rice Burroughs que le Francois Truffaut de L'Enfant sauvage.

Là où le terme "BD Indépendante" prend tout son sens

Bon bon bon... que dire !


Est-ce que vous saviez que Tarzan, créé en 1912, a eu un prédécesseur, aujourd’hui oublié ?

Un Tarzan Français dénommé Saturnin Farandoul, qui date de 1879.

L'histoire commence par un naufrage où le héros échoue sur une île peuplée de singes qui l'adopte ce qui fait qu'au fil du temps, le héro se comporte comme eux.


L'auteur de Saturnine s'est donc grandement inspiré de Saturnin Farandoul pour nous proposer cette BD.


Je n'irai pas plus loin dans la review détaillée. Il y a des albums qui sont parfois tellement originaux que ça en devient complètement loufoque.

Un genre d'album où l'on aurait besoin d'être dans la tête de l'auteur pour en comprendre parfaitement tous les éléments.

Et ici, c'est un peu ça !


Alors attention, ce n'est pas un mauvais album. Mais le terme "BD indépendante" est ici, selon moi, à son paroxysme.


À vous donc de voir si vous voulez tenter le coup et vous procurer cette album. C'est un paris osé, comme cette BD. Je vais quand même mettre les notes.


Encore une fois, ce n'est pas mauvais. Mais c'est tellement spécial qu'au final, je vous laisse vous faire votre propre idée !

Notes et conclusion

Ça sera un 4,5/7,5 pour les textes, l'histoire et le récit, 4/7,5 pour les dessins. Pour tout le reste, originalité, humour et feeling de la BD, ça sera un 3,5/5 ! Avec un 12/20, on a à faire un album "tout ou rien".


Si vous tentez le coup, soit vous allez adorer comme jamais, soit vous allez détester. À vous de voir



Comments


Me concernant

VlAclUP (1).jpg

Amateur d'histoire, de géographie, de jeux vidéo mais aussi de littérature, qu'elle soit traditionnelle ou plus contemporaine via, par exemple, les bandes-dessinées, j'avais env....

Posts Archive

bottom of page